entretien decouverte

Qu'est ce qu'un serveur dédié ?

Plusieurs phénomènes économiques et technologiques conjugués au même instant encouragent fortement les entreprises à digitaliser leurs processus et à déployer leurs ressources applicatives dans des Cloud afin de gagner en flexibilité, sécurité et travail collaboratif.  Disposer d’un serveur dédié est une action de digitalisation puisque votre serveur est placé dans un datacenter accessible de partout et tout le temps via une simple connexion internet. L’hébergeur détient le serveur dans ses locaux et vous êtes l’unique utilisateur de ce serveur contrairement au serveur mutualisé.

Les avantages d'un serveur dédié

Le principal avantage est de disposer de la puissance de calcul et de la disponibilité d’un serveur sans en avoir la gestion physique.  L’hébergeur est responsable de ces machines et assure très fréquemment un taux de disponibilité proche de 100%. L’autre avantage qui découle du premier est de pouvoir très rapidement moduler sa puissance de calcul et de stockage. Certains hébergeurs répondent en moins d’heure et à chaud pour opérer une augmentation de puissance.

Etant le seul à en disposer, vous ne souffrez pas de l’utilisation des autres entreprises sur un serveur mutualisé.

Vous avez également accès à la machine en tant qu’administrateur et pouvez donc installer la distribution souhaitée, les logiciels d’administration applicatifs désirés et en partager l’accès avec des partenaires et ou clients. Cet avantage est réel bien sur vous avez les compétences pour le gérer. Si ce n’est pas le cas, c’est le rôle de l’infogéreur d’administrer pour vous votre serveur dédié

Les étapes d’un contrat d’infogérance sont nombreuses mais il en existe trois principales : initiale, opérationnelle et réversibilité. Ces trois étapes se succèdent et ont chacune des particularités dans leur déroulement à bien assimiler.

Lorsque l’on confie la gestion de ressources indispensables à l’exploitation courante de l’entreprise, le minimum est de connaître les conditions dans lesquelles le prestataire intervient pour les maintenir en marche.

Quels sont les principaux types de serveur dédié ?

Il existe plusieurs manières de disposer seul d’une ressource serveur physique ou virtuelle. Tous ces différents serveurs dédiés ne sont pas nécessairement offerts par un même hébergeur et tous n’ont pas besoin de la même assistance technique réalisé par un infogéreur.

Serveur dédié dans un datacenter

Il s’agit de la modalité la plus concrète pour disposer librement d’un serveur. Nous insistons bien sur le mot « librement » car il s’agit d’un axe différenciant avec les autres modalités. En effet, sur un serveur dédié vous pouvez installer la distribution souhaitée à savoir Microsoft, Linux ainsi que les panneaux de gestion à savoir Plesk, Cpanel,etc…

Vous aurez également un choix plus large sur les caractéristiques de votre serveur : processeur, le cerveau de votre serveur qui a un impact aussi bien sur la vitesse d’exécution d’un programme tel que la business intelligence (power BI) ou sur le chargement d’un site web. La mémoire vive, attachée à l’efficacité du processeur, le disque dur pour stocker les données, la carte réseau  pour le relier à internet et la carte RAID pour redonder les informations d’un disque vers l’autre.

Enfin, votre serveur dédié est administré à distance grâce à l’attribution d’une adresse IP et grâce à un protocole comme SSH mais différent selon les hébergeurs. L’administration se fait soit par le navigateur par un panneau de gestion comme Plesk. C’est très fréquemment le rôle de l’infogéreur.

Les usages du serveur dédié sont spécifiques à des environnements gourmands : big data, machine learning, virtualisation d’infrastructures, applications métiers types ERP/CRM.

VPS

Le VPS ou serveur privé virtuel correspond à une part d’un serveur dédié. En effet, grâce à la virtualisation (lien article web), le serveur est découpé en plusieurs machines virtuelles, chacune d’elle disposant des mêmes caractéristiques techniques en termes de processeur, mémoire vive, disque, etc…. Le VPS dispose de son propre système d’exploitation sur lequel on peut installer le panneau de configuration souhaité. Il perd en autonomie en revanche par rapport à un serveur dédié sur la partie architecture non web et sur la partie réseau privé. Il est également moins puissant que le serveur dédié du fait de son découpage. Un VPS est très fréquemment utilisé pour héberger des sites web non critiques.

Serveur de stockage

On comprend que les usages sont différents selon la nature des serveurs. Certains sont faits pour héberger des site web (VPS), d’autres des applications métiers (dédié) et enfin d’autres pour entreposer des données. Au même titre que les serveurs dédiés ou mutualisés, vous pouvez préférer disposer d’un serveur dédié pour vos données plutôt que de les partager avec d’autres utilisateurs. Il s’agit donc des serveurs dédiés de stockage et de sauvegarde. Ces serveurs sont de type NAS dont le plus réputé est celui de Synology. Ils permettent donc la gestion centralisée de fichiers volumineux et une sécurité renforcée grâce au montage en RAID offrant une réplique des données sur un autre disque. Les offres de serveur de stockage sont souvent en complément de l’offre de serveur dédié.

entretien decouverte

Vous hésitez sur le choix de votre serveur dédié ? Parlons-en

Housing

Certaines activités sont très consommatrices de données et leurs croissance s’accompagnent d’un agrandissement de salle blanche pour gérer les baies de stockage. Cela devient un coût important pour l’entreprise et une vraie gestion en terme de sécurité incendie ou de vol de données. Malgré cela, l’entreprise a déjà investi des sommes conséquentes pour l’acquisition de ces serveurs. S’offre à elle l’opportunité de déplacer ces serveurs chez un « houser » c’est-à-dire un hébergeur qui gère des serveurs dont il n’est pas propriétaire. Il apporte principalement trois services : un réseau performant pour garantir une haute disponibilité, une alimentation électrique fiable et une bai physique située dans un datacenter sécurisé. Pour l’entreprise, l’opportunité est de conserver ses serveurs, de se décharger à la fois de la gestion matériel et système et de bénéficier des aspects collaboratifs qu’offre un serveur hébergé.

Quels sont les avantages d'un serveur dédié infogéré ?

Nous avons déjà évoqué les avantages de disposer d’un serveur dédié tant pour la performance que pour la liberté d’administrer et de créer son architecture logicielle adaptée à son activité et à ses souhaits. Il s’agit davantage ici d’évoquer les avantages de confier l’infogérance à un expert du métier.

Optimisation de son infrastructure dédiée

Le choix d’un serveur dédié n’est pas anodin puisque vous êtes face à votre machine, seule pour l’exploiter contrairement à une offre de cloud computing prêt à l’emploi. Votre projet nécessite certainement de configurer une architecture précise, plus poussée que traditionnelle et cela pour l’usage d’applications métiers par exemple. Lorsque l’on ne détient pas en interne les ressources techniques nécessaires, seul votre infogéreur peut vous aider à tout d’abord, choisir la machine adaptée à votre besoin en terme de mémoire vive, espace de stockage, processeur, réseau, puis il vous aidera à mettre en place votre infrastructure dédiée et optimisée en fonction de la distribution choisie, de la solution de virtualisation et des outils de middleware. Son aide est précieuse lors de l’installation ou de la migration vers votre serveur dédié.

Gestion externalisée de l'administration de votre infrastructure hébergée

Une fois votre infrastructure installée, il faut l’administrer. Au même titre que l’installation, seul un ingénieur en système et réseau peut opérer les bonnes actions au bon moment. Le niveau d’externalisation va dépendre de vos compétences en internes et de votre souhait de garder la main sur certaines couches de votre infrastructure. Deux possibilités s’offrent à vous : le mode IAAS, infrastructure as a service, avec lequel vous gardez la main sur la partie middleware, c’est-à-dire l’ensemble de vos outils permettant la gestion de vos applications. Votre infogéreur assure la gestion de l’hyperviseur (Vsphere ou Hyper-V), c’est-à-dire l’ensemble de vos machines virtuelles, le réseau, le stockage et les sauvegardes. Il existe aussi le mode PAAS, plateforme as a service, vous confiez également la partie middleware et conservez seulement la gestion de vos bases de données et applications.

entretien decouverte

Votre choix est fait ? Confier la migration et la gestion à un expert

Quels sont les rôles d'un infogéreur pour votre serveur dédié ?

Votre serveur dédié est détenu par un hébergeur dont le rôle principal est la gestion d’un Datacentre. Sachant q’un datacentre peut détenir des données confidentielles, à caractère de santé ou de sécurité nationale, la responsabilité de l’hébergeur est extrêmement engagée. C’est d’ailleurs pour cette raison qu’il se concentre uniquement sur ce rôle de maintenance  des machines et de garantie de disponibilité optimale notamment grâce à un réseau fluide et performant. L’infogéreur va donc prendre le relais sur la partie administration et gestion de l’exploitation des machines. En détails, ses missions sont riches et variées. Pour en savoir plus sur la différence entre infogérance et maintenance.

Administration et exploitation de votre serveur dédié

La partie administration et exploitation des serveurs va principalement concernée l’application des mises à jour correctives et de sécurité. Cela va également comprendre l’optimisation des performances, c’est-à-dire faire correspondre les puissances nécessaires à l’utilisation des applications ou sites web afin de répondre à des montées en charge. Parmi les tâches d’exploitation, il y a la gestion complète ou partielle des DNS et des certificats SSL, la partie réseau et la résolution des pannes. En cas de politique de sauvegarde, l’infogéreur s’assure de son fonctionnement et réalise des tests réguliers. Enfin, si un PRA plan de reprise d’activité ou PCA plan de continuité d’activité a été mis en place, l’infogéreur s’assure de son fonctionnement en cas de besoin.

Supervision de votre serveur dédié

La supervision consiste en la surveillance du bon fonctionnement de votre serveur dédié. Le logiciel de supervision positionné grâce à des sondes sur l’ensemble des éléments vitaux de votre infrastructure (OS, matériel, réseau, environnements applicatifs)  va donner un statut et des alertes sur l’écosystème de votre SI. Grâce à des niveaux d’alerte positionnés avant un blocage complet, votre infogéreur agit de manière préventive. Avec l’expérience acquise sur votre infrastructure, il sera en capacité de rapprocher certains évènements avec d’autres similaires par le passé et de proposer une solution efficace grâce à une base documentaires. Ce système fournit une aide précieuse au support  lorsque celui-ci est consulté par vos équipes.

Support pour votre serveur dédié

Le service de support est à la disposition de vos équipes pour résoudre des incidents et répondre aux besoins d’évolutions. Il est naturellement disponible pendant les jours ouvrés aux horaires de bureau mais peut s’adapter à une activité industrielle en 3*8 et assurer une astreinte en continue. Les délais de réponse et de rétablissement sont eux aussi définis dans le contrat et seront plus ou moins rapides selon la nature de l’incident et le maintien en condition opérationnel de votre SI. Le support reste indispensable pour faire face à des urgences et surtout lorsque l’infrastructure en question est complexe, l’infogéreur dispose d’une connaissance et d’une expertise précise sur votre SI.

entretien decouverte

Rencontrons-nous

Prenons RDV

Le temps d'un café